SHARE

Comme annoncé dans son chronogramme d’une dizaine de jours d’activisme en Guinée, l’ONG internationale Greenpeace après avoir procédé à l’assainissement de la plage de Sainte Marie de Dixinn dans la matinée de ce vendredi 7 avril ; l’équipe de Greenpeace a fait visiter aux élèves de cet établissement, aux étudiants, journalistes, et d’autres curieux, son bateau d’expédition ‘’Esperanza’’.

Cette campagne s’inscrit dans le cadre de sa tournée ouest africaine de sensibilisation face à la pêche illicite, qui représente une menace pour l’environnement et la biodiversité marine.

Selon Greenpeace, la situation observée lors de cette campagne en mer, dans les eaux ouest africaines qui figurent parmi les plus riches au monde est digne d’un Far West où des navires non identifiés pêchent de façon illégale dans ces eaux, en profitant de la faiblesse des systèmes de surveillance de ces pays. La surexploitation des stocks de poissons dans ces eaux met en danger, selon l’ONG, des millions de personnes et des communautés locales dont la survie dépend des activités de pêche.

Selon les membres l’équipage de Greenpeace que nous avons rencontré ce vendredi sur Esperanza, au port de Conakry, depuis son arrivée dans les eaux guinéennes, l’équipe de Greenpeace a observé des activités de pêche illicite en haute mer, et a contribué à l’arraisonnement de bateaux pirates qui péchaient illégalement au large de Conakry.

Ces activistes estiment que « la pêche illicite (INN) fait perdre aux États des milliards qui auraient pu servir à la construction des écoles, des hôpitaux, des routes et résoudre assez de problèmes liés au développement des communautés ».

La visite à bord de l’Esperanza a été ponctuée par des séances de briefing menées par les volontaires de Greenpeace basés à Conakry, et qui participent activement à cette campagne depuis l’arrivée de l’équipe de l’équipage de Greenpeace.

Comme en Guinée Bissau, troisième étape de sa tournée, l’équipe de Greenpeace a fait plusieurs observations sur l’environnement marin des eaux guinéennes, dont les résultats des recherches ont été présentés dimanche 9 avril aux autorités guinéennes, à bord de son mythique bateau l’Esperanza.

Mamadou Aliou DIALLO pour JMI

JustinMorel.Info Copyright © JMI

Comments

comments

SHARE