2017 est une année électorale au Congo. En vue de créer un large rassemblement autour de ces élections, Landry Euloge Kolelas, président exécutif national du mouvement congolais pour la démocratie et le développement intégral (MCDDI), Ce samedi 8 avril 2017, a donné le message y relatif aux militants du 4ème arrondissement de Brazzaville, Moungali, après avoir fait le même exercice à Bacongo, Poto Poto et d’autres.

2017 est une année électorale en République du Congo. Et c’est pour dynamiser davantage le parti que le bureau politique du MCDDI, avec à sa tête son président national organise ces descentes à la base. A Moungali, où le message de la ligne directrice et politique du parti a été, les militants ont réservé un accueil chaleureux à leurs dirigeants, avant de réaffirmer leur adhésion à l’orientation politique du parti, qui se résume au large rassemblement autour des idéaux du président fondateur de cette formation politique, Bernard Bakana Kolelas.

 En réponse à l’engagement de la base du MCDDI-Moungali, Landry Euloge Kolelas, l’a invité à méditer les paroles de l’hymne du parti. Un des outils fondateurs du MCDDI, qui met l’accent sur l’amour du prochain, l’unité nationale et la concorde. C’est le programme du parti, les aspirations profondes du parti sont dans l’hymne. L’essentiel c’est d’apporter notre pierre à l’édification de la Nation congolaise.

Sur cette base, le président du MCDDI a invité ses militants à faire table rase du passé, à se ressaisir pour traduire en acte la volonté du président fondateur, qu’est celle de cultiver la paix, l’amour et l’unité à travers le pays. « Evitons de retomber dans les travers du passé. Je ne veux même plus en parler, parce qu’il douloureux », pouvait-il soutenir avant d’exhorter l’assistance à « faire honneur au président fondateur. »

Son principal message est de mobiliser la base du parti face aux enjeux politiques actuels : « Il faut que le MCDDI retrouve ses marques à Moungali. Il le faut. La base du parti est là, elle est silencieuse, mais elle est là. Nous avons un devoir de rassemblement. C’est un devoir de faire gagner le parti à Moungali. Parce que le MCDDI est un facteur de stabilité, cela ne peut pas être autrement. » A-t-il fait savoir à son auditoire.

Ce qui, en dernier ressort faire décoller de nouveau le parti cher à Bernard Kolelas. « Nous voulons que le parti aille de l’avant, que le parti gagne les batailles futures, en comprenant les erreurs du passé, en changeant notre manière de faire. De grâce faisons honneur au président fondateur, faire autrement c’est de l’aventure, pour le bien de pays. » A martelé Landry Euloge Kolelas, qui n’a pas manqué d’insister sur ses attentes : « J’attends de vous un large rassemblement, pour faire du MCDDI, un bel instrument et un héritage de lutte politique. »

Les mêmes appels au rassemblement et à la mobilisation vont s’étendre dans les autres localités du pays, en vue de faire gagner le MCDDI et perpétuer dans le temps les idées politiques de Bernard Kolelas.

MIATOLOKA Boryce Agapyth

Correspondant particulier de JMI au Congo

JustinMorel.Info Copyright © JMI

Comments

comments