La 5e Session du Conseil des ministres de l’Association des Pays Africains producteurs de Diamants (ADPA), s’est tenue à Conakry du 4 au 5 avril 2017.

Le Ministère des Mines et de la Géologie, a reçu les 4 et 5 avril 2017, les ministres et le corps des experts des États membres de l’ADPA, qui est une association d’intégration économique et de coopération pour la mise en œuvre des stratégies et politiques de développement du secteur diamantifère, composée de 19 pays membres producteurs de diamants.

Les objectifs de cette session de travail interministériel étaient : la présentation et la discussion sur le rapport des Experts, l’admission solennelle de la République du Cameroun au sein de l’ADPA.

Les ministres ont largement débattu sur l’amélioration de la gestion du secteur diamantifère, pour une plus grande contribution au PIB des pays africains producteurs de diamants.

La réunion ordinaire du comité des experts s’est tenue le mardi 4 avril 2017, sous la présidence du Secrétaire général du Ministère des Mines et de la Géologie, en prélude à la tenue du conseil ministériel de l’ADPA. Cette rencontre de travail a été consacrée aux délibérations du Secrétariat exécutif de l’ADPA, organe administratif responsable de la coordination et de la mise en œuvre des politiques et stratégies adoptées par le Conseil des ministres et du comité des experts, structure de soutien spécialisée dans la mise en œuvre des projets.

Dans son allocution, le Premier ministre, M. Mamady Youla a dit : « la nécessité de trouver des solutions concrètes et harmonisées pour la gestion efficace de tous les segments de la filière du diamant. Il a affirmé avant de déclarer ouvert la session de travail, que l’ADPA a besoin du soutien de tous les États membres pour la mutation pérenne de diamants de conflits en diamants de développement, gage d’un développement durable pour l’Afrique ».

Le ministre guinéen des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba, élu nouveau Président de l’Association des Pays Africains producteurs de Diamants, a lors de son discours de clôture affirmé son engagement à mettre en œuvre les principaux objectifs stratégiques de l’association pour l’année 2018 dont entre autres : la promotion de l’élaboration de politiques dans le secteur diamantifère des pays membres ; la promotion des industries de coupe et de polissage ; la promotion des exigences minimales du processus de Kimberley.

Pour Madame Fatou Gueye, Point Focal de l’ADPA et Secrétaire Permanente du Processus de Kimberly au Ministère des Mines et de la Géologie, la présidence guinéenne saura mener l’ADPA à développer un ensemble d’actions en synergie avec les États membres et d’autres organisations régionales et internationales pour la valorisation du diamant dans nos économies.

 

Mamadou Aliou DIALLO pour JMI

Comments

comments