Me Cheick Sako, le ministre de la justice et des Gardes Sceaux a, dans un entretien qu’il a accordé ce mardi, 4 avril 2017 à nos confrères de l’Agence Guinéenne de Presse (AGP), indiqué que suite à la 14ème visite de la Cour Pénale Internationale (CPI) en Guinée, le procès des massacres du 28 septembre se tiendra effectivement avant la fin de l’année 2017.

Le chef de département de la Justice ajoute, bien entendu après l’instruction, son département va forcément entamer la préparation du procès. Et, forcément « on va déboucher sur les derniers mois de la fin d’année’’, a-t-il dit.

 «Au nom du principe de la subsidiarité, la Guinée est compétente et va gérer ce dossier. Il faut que ça soit clair pour tout le monde. J’entends dire que la CPI va récupérer ce dossier, il faut que chacun garde son sang-froid. Laissez la justice guinéenne travailler dans l’harmonie, la tranquillité, dans le professionnalisme et dans le respect strict de la procédure et du droit. Les experts de la CPI nous font confiance, c’est pourquoi ils sont là !», a insisté Me Cheick Sako.

Le ministre Sako a aussi dit que ce n’est pas au Général Konaté de décider comment la procédure d’instruction va être menée. … ‘’J’ai beaucoup de respects pour le Général Konaté. Je pense qu’il sera auditionné», a lancé Cheick Sako.Résultat de recherche d'images pour "cheick sako ministre"

‘’Dadis Camara, Toumba Diakité et les autres personnes qui sont en liberté ou en fonction, peu importe, tout le monde est présumé innocent dans ce dossier. Je suis tout à fait libre dans notre pays, personne ne va m’instrumentaliser, y compris pour ce dossier», a noté le ministre Me Cheick Sako.

Léon KOLIE pour JMI

Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments