Accordant un entretien exclusif à nos confères de Monarque depuis Paris, le chef de file de l’opposition guinéenne , El hadji Cellou Dalein Diallo a laissé entendre que  la Guinée ressemble à une démocratie d’opérette, où les listes électorales tronquées intègrent des mineurs et où les opposants sont brutalisés.

Le leader de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée , Cellou Dalein Diallo a également rappelé qu’en  août 2012 à Zogota, des policiers et gendarmes ont assassiné des villageois qui s’étaient opposés à un projet d’exploitation minière, et avaient réclamé des emplois et la construction d’infrastructures sociales de base dans leur localité… ‘’ En région forestière à Galapaï, des populations ont été expropriées, puis passées à tabac pour avoir protesté’’, a-t-il ajouté.

L’ex-premier ministre, Cellou Dalein Diallo a aussi déclaré que la commission d’enquête des Nations unies, mise en place après ces atrocités a produit un rapport qualifiant ces actes de crimes contre l’humanité. ‘’  Or, les responsables présumés de ces massacres occupent aujourd’hui de hautes fonctions ! Certains ont même bénéficié de distinctions honorifiques tels que l’ordre national du mérite à l’avènement d’Alpha Condé’’, a-t-il affirmé.

Karifa KEITA pour JMI

Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments