Le vice-président de la République des Seychelles, Vincent Meriton (photo), a dévoilé qu’une réunion s’est tenue au cours du mois de mars 2017 entre le gouvernement et les opérateurs de télécommunications opérant dans le pays. L’objet de cette rencontre : demander aux sociétés télécoms d’améliorer la qualité du service Internet proposé aux consommateurs et revoir les coûts à la baisse.

Cette interpellation de l’Etat fait suite à la constatation par l’organe national de régulation de télécoms – après de nombreuses plaintes des abonnés – de nombreuses interruptions du service data sans justifications.

D’après le vice-président des Seychelles, qui a également sous sa responsabilité plusieurs départements dont celui des technologies de l’information et de la communication (TIC), des échanges ont eu lieu avec Airtel, Cable & Wireless, Intelvision et Kokonet pour promouvoir une concurrence libre et loyale.

Résultat de recherche d'images pour "logo internet"Pour la baisse des prix, Vincent Meriton a expliqué qu’« il y a déjà eu une baisse des prix, mais les gens croient encore que c’est trop élevé ». La République des Seychelles est actuellement la deuxième nation africaine, après Maurice, avec le meilleur niveau de développement des TIC. Selon le rapport 2016 de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), le pays était 86ème sur un classement mondial de 175 pays.

Agence Ecofin

Comments

comments