Le Conseil des ministres de 35è session ordinaire de l’autorité du bassin du Niger (ABN) qui s’est tenu à Conakry ce week-end a été l’occasion pour les neuf pays membres de plancher sur le fonctionnement de l’ABN. Une réunion au cours de laquelle plusieurs résolutions importantes ont été prises par les ministres de l’énergie des pays membres. 

Selon Cheik Taliby Sylla, ministre guinéen de l’Energie et de l’hydraulique, parmi les résolutions adoptées il y a celles concernant: l’adoption du rapport du secrétariat exécutif au 31 décembre 2016, le paiement des dettes de l’ABN, le paiement des contributions de 2017 et des arriérés de contributions 2016, l’audit des comptes des contrats de subvention de la commission européenne, l’adoption et la mise en œuvre des recommandations des rapports du contrôleur financier, et l’audit des comptes de l’exercice 2015.

Aussi, il a en outre été discuté de la désignation des auditeurs externes pour l’audit des comptes des exercices 2016 et 2017 de l’ABN, l’adoption de l’annexe numéro 4 à la charte de l’eau du bassin du Niger relative au partage des coûts et des bénéfices liés aux ouvrages communs et aux ouvrages d’intérêt commun, l’examen des commentaires des partenaires techniques et financiers sur le rapport de l’audit institutionnel et organisationnel de l’ABN.

La situation administrative du personnel contractuel de l’Unité de gestion et de coordination du programme de développement et de gestion durable des écosystèmes du Bassin été abordée, tout comme celle relative au projet de gestion du bassin du fleuve Niger, la mise en œuvre des protocoles d’entente relatifs à l’opérationnalisation des coordinations nationales et de la coordination régionale des usagers des ressources naturelles du Bassin du Niger, l’adoption du budget programme par objectifs BPO 2017 -2019 de l’ABN, la construction du siège de l’ABN ; la réalisation de l’étude de faisabilité de la navigation dans le bassin du Niger.

En attendant, notre site a récemment constaté que l’ensablement, la carbonisation et le déboisement autour du fleuve Niger se poursuivait dangereusement ! Notre photo en temoigne.

Mamadou Aliou DIALLO pour JMI

Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments