A ce jour, la diplomatie américaine n’a toujours pas de Secrétaire d’Etat adjoint pour les affaires africaines.

Le premier budget du programme de gouvernement de Donald Trump, intitulé « America First », prévoit une réduction de moitié des montants d’aide à l’Afrique, qui s’étaient élevés l’an passé à quelques 8 milliards de dollars pour la seule Afrique subsaharienne.Image associée

Des programmes comme l’US African Development Foundation ou la Young African Leaders Initiaitive, devraient être tout simplement suspendus. Ce sont les pays les plus vulnérables qui devraient souffrir de cette politique, à savoir le Soudan du Sud, le Mali, la RCA ou encore la RD Congo.

Ce désintérêt de la nouvelle administration américaine pour l’Afrique n’est pas sans écho. Le Nigerian Wole Soyinka, prix Nobel de littérature, a, dès l’élection de Donald Trump, jeté sa Green Card et quitté les USA pour rentrer en Afrique. Il va rejoindre l’Université de Johannesburg.

Comments

comments