SHARE

Le président de l’Institution Nationale Indépendante des Droits Humains (INIDH), Mamady Kaba, est passé aujourd’hui dans l’une des émissions juridiques de la radio privée ‘’Lynx FM’’. Il a tout objectivement exigé en professionnel, un procès équitable concernant les massacres du 28 septembre 2009.

Mamady Kaba pense qu’il faudrait obligatoirement la présence de l’ex-chef de la junte militaire guinéenne en ‘’exil forcé’’ dans la capitale burkinabé et de son ancien ministre de la Défense, Sékouba Konaté et certainement bien d’autres.

Ses propos sont fermes et visiblement convaincants. Le président de l’INIDH est convaincu également que c’est indispensable d’avoir les deux personnalités à Conakry pour tout procès, car elles étaient à la tête du CNDD. ‘’ On ne peut pas dire que le procès est possible, et dire que les maillons les plus importants du procès ne peuvent pas être à la disposition de la justice ! Ce serait une fuite en avant. Si nous sommes capables d’organiser le procès, nous devons aussi être capables d’avoir tous ces deux personnes  à la disposition de la justice guinéenne, au lieu de s’acharner sur certains ! ’’, a dit M. Kaba. Résultat de recherche d'images pour "Mamady Kaba de l’INIDH"

A ses yeux, si la justice s’engage à relever le défi pour la tenue du procès sur le massacre du 28 septembre :‘’ Nous devons aussi nous donner les moyens d’avoir à la disposition de cette même justice tous les éléments qui sont indispensables à un procès juste et équitable’’.  Il a ensuite affirmé que les moyens doivent être trouvés pour que ces personnalités soient à la disposition de la justice et que leurs témoignages permettent à la justice d’évoluer.

Enfin, le président Kaba insiste : ‘’ Je peux vous dire que de très grosses surprises nous attendent dans ce dossier’’ !

Léon KOLIE pour JMI

JustinMorel.Info Copyright © JMI

Comments

comments

SHARE