SHARE

Accordant un entretien exclusif à nos confrères de la radio privée ‘’ Nostalgie FM’’  de ce mardi, 28 mars 2017, depuis la capitale française, l’ex président de la transition guinéenne, le général Sékouba Konaté a dit n’avoir  jamais cité  les noms de Baidy Aribot, Kerfalla Personne Camara alias KPC, Isto Keira, Boubacar Barry et tant d’autres dans l’affaire des massacres du 28 septembre.

‘’ A cet effet, je suis convaincu qu’il y a des gens qu’ils veulent à tout prix me salir et, ça, ça ne marchera pas ! ‘’, a dit l’ex-bras droit de Moussa Dadis Camara sur Nostalgie FM.

Pour le général Sékouba Konaté, sur ce sujet, ses propos ont été truqués lors de l’entretien qu’il a accordé récemment avec nos confrères du site  africaguinee.com concernant le dossier des tueries du 28 septembre 2009.

‘’Il faudrait que les gens sachent que Baidy Aribot, KPC, Isto Keira  sont mes amis depuis très longtemps, en aucun cas je ne pourrai me permettre de les citer dans cette affaire des massacres du 28 septembre, dans la mesure où tout le monde sait qu’ils n’ont jamais été inculpés de loin ou de près dans ce dossier’’, a déclaré l’ancien ministre de la défense du CNDD.

Il a ensuite rappelé que lorsque les massacres du 28 septembre ont été  perpétrés au stade du même, il se trouvait dans la région administrative de N’Nzérékoré dans le cadre d’une mission. ‘’ A mon arrivée à Conakry, j’ai posé la question à Moussa Dadis Camara à savoir, si c’est lui qui aurait envoyé des hommes en tenue pour massacrer la population, il m’a répondu non. C’est ainsi que je lui ai demandé dans l’immédiat, de mettre en place une commission d’enquête nationale et internationale, dans le but de dénicher les auteurs de ces massacres et, c’est ce qui fut fait’’, a affirmé Sékouba Konaté au micro de nos confrères de la radio privée ‘’Nostalgie FM’’ depuis Paris.

Problème. Invité hier dans les ‘’Grandes Gueules’’ de la radio Espace FM, le jeune propriétaire et rédacteur du site a confirmé la véracité et l’authenticité du document qu’il a diffusé et qui est sur internet !

Seule la justice saura démêler le vrai du faux.

A noter que selon un rapport des Nations unies, ces massacres du 28 septembre ont plus de 150 morts et une centaine de femmes violées à ciel ouvert sous le règne du capitaine, Moussa Dadis Camara.

Léon KOLIE pour JMI

JustinMorel.Info Copyright © JMI

Comments

comments

SHARE