SHARE

Suite au verdict le réhabilitant dans sa fonction de 1er vice-président du principal parti de l’opposition ( UFDG), Bah Oury, l’ancien ministre de la Renonciation nationale, invité de l’émission le ‘’Quotidien ‘’de la radio privée ‘’Djigui FM’’ de ce mardi, 14 mars 2017 , a indiqué que ce jugement devrait rappeler « aux dirigeants de l’UFDG qu’il ne faut pas gouverner en violant la loi ».

Le verdict annoncé par le juge Ibrahima Diakité, selon Bah Oury a été une décision révolutionnaire dans la mesure où le juge a résisté à des pressions multiples, à des formes d’incitation à la corruption. ‘’Il a fait prévaloir le droit, je pense que c’est un exemple à suivre’’, a dit Bah Oury sur la radio privée ‘’Djigui FM’’.

Il a ensuite regretté que dans notre pays, la culture autocratique ait imbibé les mentalités. « Dès que quelqu’un est chef quelque part, c’est comme s’il a droit de vie et de mort sur tout le monde » a fustigé le politique tout dépité.

Pour terminer, Bah Oury a aussi affirmé qu’aujourd’hui la décision de Cellou Dalein Diallo est invalidée. ‘’ Demain, moi Bah Oury président de l’UFDG, je ferai attention de ne pas commettre les mêmes fautes au risque de voir aussi ma décision invalidée par un tribunal »

 

Fatoumata SOUMAH pour JMI

Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE